Mardi 28 avril 2 28 /04 /Avr 23:00
- Publié dans : Récits Cokins - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

J'ai été invitée un weekend d'Octobre par ma cousine Carla,
à un barbecue. On y est allées en voiture, dans la p'tite 206 de Carla.
C'était super bien partit, on était ambiancées...
On est arrivées là-bas vers dix heures.
C'était une jolie p'tite maison perdue dans la campagne parisienne,
une ambiance un peu bourgeoise mais super chaleureuse.
Elle m'a présentée, à ses copines de fac et à tous
ses autres potes... La soirée se déroulait tranquillement,
et honnêtement... J'ai encore bû! :p
Mais bon Carla aussi alors ça voulait dire
qu'on décollait pas d'ici avant qu'elle ai dormi...
J'avais du temps devant moi!

J'ai fait des rencontres, j'ai sympathisé avec une pote à elle,
super sympa. On a discuté pas mal de temps,
de tout et de rien, une discussion de bourrés en fait!...
Le mec qui organisait la soirée avant mis de la House dans
tout le salon et de dehors on entendait plutôt bien.
J'ai fait un peu n'importe quoi, j'ai discuté avec tout le monde,
j'me suis même incrustée dans les discussions!
Mais bon j'mettais l'ambiance et les gens de bonne humeur
alors c'est l'essentiel! J'me suis bien marrée...

Mais vous devez vous dire,
elles viennent quand les cochonneries?... Ca arrive!
Au bout d'un moment, on est tous rentrés dans le salon,
parce-qu'on avait finis de manger et qu'il faisait froid.
On s'est posés sur le canapé à table, dans la cuisine,
y'avait du monde partout... J'étais bien faite et j'commencais
à penser qu'il fallait que je squatte une chambre pour
Carla et moi... Alors j'me suis renseignée pour trouver
le fameux Olivier qui organisait la soirée
(on ne nous avait pas présentés!)
pour savoir où je pourrais aller me coucher...
Et quand je l'ai trouvé, il était accompagné d'un pote à lui,
Maxime. Un vrai canon. Le mec viril par excellence.
J'ai été très troublées par ce mec et je l'ai pas caché.
J'ai soutenu son regard pendant 3 secondes et on s'est souris.
J'ai expliqué mon soucis à ce jeune homme et à notre hôte,
en leur disant que ma cousine et moi-même étions bourrées
et qu'il aurait fallu qu'on dorme un peu.
Olivier m'as dit "pas de problème"
et on est montés tous les trois (allez savoir pourquoi!)
Il m'a indiqué sa chambre. Un chambre de mec avec un futon.
J'lui ai dit merci et tout et il a commencé à faire demi-tour pour
retourner dans le salon... Il a demandé à Maxime ce qu'il foutait...
Il lui à répondu "Ouai, j'arrive!..."

On a pas vraiment discutés. On a rigolé et jouit surtout.
Il est entré dans la chambre en me poussant légèrement,
on se souriait et j'étais très excitée à l'idée de
ne rien connaître de lui... Et vice-versa.
Il s'est assis sur la chaise de bureau, j'étais
à califourchon sur lui... Il bandait déjà comme un âne
et me prenait la bouche avec ses lèvres charnues...
Je faisait onduler mes hanches, de jean à jean,
en frottant bien sur la bosse de son pantalon...
J'étais d'humeur très cokine... Il m'a déshabillé lentement.
D'abord mon pull tout doux, puis ma chemise noire
très près du corps... Pour dévoiler mes seins tendus et excités,
dans un balconnet noir lui-aussi...

Il a très rapidement pris l'initiative de me caresser plus bas, 
frottant mes lèvres par dessus le tissu de mon string
...
J'étais déjà toute mouillée!...Puis je l'ai débraguetté et j'ai sorti
de son caleçon un membre incroyablement bien fait.
Une bite bien dure et épaisse comme je les aime.
A moitié nue, les tétons dépassant de mon balconnet, 
le string tiré sur le coté pour lui offrir ma fente,
j'ai entrepris de le faire cracher d'abord en suçant
goulûment son gros sexe qui ne demandait que ça...
Je lui ai fait ça avec qui une vigueur que visiblement,
il a adorée!... Il a craché sur mon décolleté, en râlant
comme un enragé... Je me suis relevée, je l'ai embrassé
à pleine bouche (parce-que j'adore faire ça!...)
Il m'a poussée sur le lit. il me regardait avec un regard
lubrique et vicieux, et j'ai voulu en jouer...

Je lui ai proposé un marché:
ll n'aura le droit de me rejoindre sur le lit uniquement
que lorsqu'il aura récupéré sa gaule de taureau...
Alors pour l'aider un peu, je me suis déshabillée,
Je me suis assise en face de lui, les jambes écartées.
Je n'ai rien fait. Il regardait ma chatte, offerte et luisante
de foutre. Il tâtait sa queue, comme devant un film porno!...
Il m'amusait et j'ai voulu lui laisser un souvenir très chaud.
Je me suis caressée... Doucement, comme si j'avais été seule.
J'ai titillé mon clito du bout des doigts comme j'aime le faire.
Il a très vite bandé à nouveau comme un âne
et m'a rejoint avec la fièvre... Il m'a prise sauvagement,
me caressant à peine. Il m'a enfourné son engin dans le con,
le remplissant bien, en me tenant les cuisses hautes,
un coussin coincé sous les hanches. Il me bourinait et râlait,
puisque de toutes façon les autres ne nous entendaient pas!
J'ai joué ma chienne pour le délire le faisant passer
sur mes lèvres avec son gros gland prêt à tout lâcher...
Au moment ou c'est arrivé, il l'a fait sur ma fente offerte
et toute gonflée d'excitation... Puis il m' doigté encore,
me caressant les seins avec l'autre main, les léchant avec
une agilité que je n'aurais pas soupçonnée...


Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Commentaires Récents

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Recommander le blog de Lily

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus